La vente d’un terrain s’avère souvent être une entreprise plutôt complexe, qui nécessite de prendre en compte deux critères : le temps et le prix. En fait, pour vendre un terrain, il existe des procédures administratives et juridiques auxquelles il faut se conformer, ainsi que des techniques de vente qui doivent être appréhendés. Voici nos conseils pour vendre un terrain constructible :

  • Analysez au niveau de la faisabilité du projet de vente, ne serait-ce que le plan local d’urbanisme (le PLU), consultable à la mairie, qui vous informera quelques informations nécessaires ;
  • Faites appel à un géomètre de référence pour confirmer la surface à vendre ou à céder en toute connaissance du PLU.Dans le cas d’une parcellisation du terrain, il s’occupe de toutes les démarches nécessaires, allant de la déclaration préalable de division jusqu’à l’obtention de l’autorisation de la mairie. L’ordre des géomètres experts a son site internet et vous apportera plus de précisions sur ce point.
  • Confiez-vous à un expert foncier, ou à un notaire, ou à un agent immobilier pour bien déterminer avec vous de la valeur de votre terrain. Ces professionnels étudient le prix de votre bien en fonction de sa surface, de son emplacement par rapport aux diverses servitudes environnantes, de la situation géométrique du terrain… ils iront même jusqu’à étudier de la nature du sous-sol.

Les démarches pour vendre

Pour vendre votre terrain, il est nécessaire de connaitre les formalités préalables, notamment celles qui concernent les plans d’urbanisme et le bornage du terrain. Rendez-vous auprès de la mairie pour consulter le plan local d’urbanisme (PLU) qui vous permettra de savoir si le terrain peut être mis à la vente et par la même, vérifier si le terrain est constructible. Vous devez être au courant aussi de la superficie minimale permise pour la construction sur le terrain.La mairie vous renseignera sur les servitudes et les fiabilisations possibles du terrain. Le bornage du terrain n’est pas obligatoire dans le cas où vous allez vendre un terrain indépendant dans sa totalité. Mais dans le cas d’une vente partielle, il est nécessaire d’effectuer le bornage. D’où, la nécessité d’un géomètre pour mesurer la surface ainsi que le bornage proprement dit de la partie du terrain à vendre. Si le terrain se trouve enclavé entre plusieurs propriétés, le géomètre s’occupe de la limitation entre chaque terrain environnant, suivi de la rédaction d’un procès-verbal de bornage.

Une fois que toutes les procédures formelles sont effectuées, il vous reste à bien estimer la valeur du terrain. Pour être précis, vous pouvez passer par des professionnels comme le notaire, l’expert foncier ou encore l’agent immobilier. Notez que le prix du terrain se calcule au mètre carré et varie en fonction de sa surface, de sa disposition par rapport aux servitudes, des conditions géométriques et de son exposition. La valeur du terrain aussi se fait en fonction de la commune où elle se trouve. Quand les prix sont fixés, vous pouvez conclure la vente en quelques étapes dont :

  • La réception d’une offre d’achat de la part de l’acheteur ;
  • Il est possible aussi de demander une promesse ou un compromis de vente en se conformant aux formalités nécessaires ;
  • La signature de l’acte de vente, qui se fait obligatoirement assister par un notaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here